Parfums d’été

La Terre se couche de ce côté-ci. Le sol immense recouvert des odeurs de l’enfance libère les pollens aux chaudes saveurs. Les yeux de l’enfance voyaient tout en grand et la vie se laissait apprivoiser.

Pas de souvenir particulier vient siéger la mémoire en cet instant, aucune image précise ou imprécise, juste un parfum qui vous enveloppe tout entier.

Photo 085

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s